Le monde byzantin. Tome 1 - L'Empire romain d'Orient (330-641) par Bernard Bavant

August 22, 2019

Le monde byzantin. Tome 1 - L'Empire romain d'Orient (330-641) par Bernard Bavant

Titre de livre: Le monde byzantin. Tome 1 - L'Empire romain d'Orient (330-641)

Auteur: Bernard Bavant

Broché: 554 pages

Date de sortie: April 27, 2012

ISBN: 2130595596

Éditeur: PRESSES UNIVERSITAIRES DE FRANCE - PUF

Obtenez le livre Le monde byzantin. Tome 1 - L'Empire romain d'Orient (330-641) par Bernard Bavant au format PDF ou EPUB. Vous pouvez lire des livres en ligne ou les enregistrer sur vos appareils. Tous les livres sont disponibles au téléchargement sans avoir à dépenser de l'argent.

Bernard Bavant avec Le monde byzantin. Tome 1 - L'Empire romain d'Orient (330-641)

L'histoire et la civilisation étudiées ici correspondent à la période fondatrice de Byzance , nom donné par les humanistes à l'Empire devenu progressivement grec et chrétien. Plus stable et plus prospère que l'Occident, l'Empire n'a jamais cessé de revendiquer son héritage romain ; en témoignent les reconquêtes par Justinien de l'Afrique sur les Vandales, de l'Italie sur les Ostrogoths et du sud de l'Espagne sur les Wisigoths. Rédigé par une équipe du Centre d'histoire et civilisation de Byzance (CNRS-Collège de France), ce volume a pour cadre les trois premiers siècles de l'empire d'Orient, depuis la fondation de Constantinople (330) jusqu'à la fin du règne d'Héraclius (641), date à laquelle les conquêtes arabes de la Syrie et de la Palestine puis de l'Egypte marquent le début du Moyen Age byzantin . Les progrès de l'archéologie, de l'épigraphie, de la numismatique et de la papyrologie notamment ont renouvelé nos connaissances. Leurs résultats sont associés aux témoignages des sources traditionnelles pour offrir une synthèse concise, aussi infirmée que possible, de l'histoire politique et militaire, religieuse, culturelle, économique et sociale. Une série de chapitres est ensuite consacrée aux principales régions de l'Empire, des Balkans à l'Egypte, et à leurs spécificités. Par delà les clichés simplistes de la décadence et du dirigisme, apparaissent mieux les causes de la prospérité de l'Orient romain, mais aussi de son recul à partir des années 550.